Le désir selon Spinoza

Une première idée chère à ce philosophe est que le monde étant largement déterministe, succession de causes et de fins, il est impératif pour se comprendre de saisir les causes qui nous agitent et nous définissent individuellement : la connaissance des causes qui pèsent sur nous et qui provoquent les désirs (que sans cette connaissance nous subissons intégralement) est une condition incontournable de notre effort de libération. En faisant du désir « un appétit dont on a conscience », la deuxième idée chère à Spinoza est que nous avons été poussés à renverser l’ordre des choses : aucun désir ne provient de notre simple jugement ou de notre envie, mais il est fondé sur notre nature même, et qui plus est, s’enracine dans la Nature même, que nous en ayons ou non conscience. Dans un contraste saisissant avec la position cartésienne, le philosophe ouvre la troisième partie de son Éthique en dénonçant la vanité de toute la tradition qui néglige l’ancrage « naturel » du désir :

« Ceux qui ont écrit sur les Affections et les conduites de la vie humaine semblent, pour la plupart, traiter non de choses naturelles qui suivent les lois communes de la Nature mais de choses qui sont hors de la Nature. En vérité, on dirait qu’ils conçoivent l’homme dans la Nature comme un empire dans un empire. Ils croient, en effet, que l’homme trouble l’ordre de la Nature plutôt qu’il ne le suit, qu’il a sur ses propres actions un pouvoir absolu et ne tire que de lui-même sa détermination. Ils cherchent donc la cause de l’impuissance et de l’inconstance humaines, non dans la puissance commune de la Nature, mais dans je ne sais quel vice de la nature humaine et, pour cette raison, pleurent à son sujet, la raillent, la méprisent, ou le plus souvent la détestent.  »

Texte extrait de N. Masselot, Philothérapie, éd. de l’Opportun, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.